Flèche retour

Banque en ligne : tour d’horizon d’un marché en plein essor

Selon le cabinet de conseil Bain & Company, les banques en ligne conquièrent près de 6% de clients chaque année depuis trois ans. En comparaison, les banques mutualistes ont gagné seulement 1,1% de clients tandis que les banques commerciales ont enregistré une baisse de 1,6% en moyenne. Au total, ce sont deux millions de français qui changent d’établissement bancaire principal tous les ans. Les banques en ligne comme ING Direct, Boursorama Banque ou Fortuneo profitent ainsi de la mobilité bancaire des consommateurs.

Des banques compétitives et faciles d’utilisation

C’est avant tout en raison de leurs tarifs attractifs et de leur simplicité d’usage que les banques en ligne semblent attirer les clients. En effet, selon le cabinet Bain, les clients ont quitté leur banque principale au profit d’une banque en ligne pour ces deux raisons, respectivement à hauteur de 29% et de 33%. En ce qui concerne les prix, 44% des sondés indiquent que ce sont les frais relatifs aux comptes courants qui ont motivé leur choix.

Egalement, ils sont 14% à avoir choisi une banque en ligne pour son panel de produits. Les taux de crédit immobilier sont un critère décisif pour 15% d’entre eux et la rentabilité des produits d’épargne l’est pour 11%. Seul 2% des français semblent en revanche être déterminés à changer d’établissement pour une banque en ligne en raison de son image de marque.

Des banques qui séduisent davantage les jeunes

Les jeunes semblent être davantage mobiles que les personnes plus âgées. A cet égard, la part des français âgés entre 26 et 35 ans qui ont changé de banque principale depuis ces 5 dernières années est de 7% en moyenne, contre 5% chez les moins de 25 ans et 3% chez les 45-55 ans.

Bain ajoute que les banques de réseau n’essaient curieusement pas de retenir leurs clients lorsqu’ils annoncent vouloir changer d’établissement principal. Seulement 8% des banques proposent des offres plus intéressantes pour les inciter à rester.

Pourtant, les banques traditionnelles vont devoir redoubler d’efforts pour conserver leur clientèle face à cette concurrence accrue menée par les banques en ligne.