Flèche retour

Moleskine à la Bourse de Milan

Tout le monde – ou presque – connaît Moleskine, la fameuse marque italienne qui édite les carnets du même nom. Ces cahiers de note reconnaissables entre tous, cartonnés et recouverts d’une fine toile, sont connus pour avoir été utilisés par des grands noms tels que Pablo Picasso, Ernest Hemingway, Oscar Wilde ou encore Vincent Van Gogh. Des carnets qui bénéficient aujourd’hui d’une image positive et même légendaire, et d’une popularité et d’un intérêt grandissants de la part du public. Il existe même une communauté de vrais amateurs passionnés qui vouent un véritable culte à la marque, parmi lesquels des artistes, des peintres, des écrivains, des voyageurs, des poètes… Bref, ces carnets sont aujourd’hui devenus des classiques, et on notera toutefois que la marque fabrique également d’autres produits, comme des sacs, des albums de photos ou encore des accessoires de bureau.

A partir de ce lundi 18 mars, le fabricant Moleskine a placé une grande partie de son capital sur le marché avec l’objectif de préparer son entrée à la Bourse de Milan, prévue pour le 3 avril prochain. Selon l’agence de presse Reuters, pas moins de 106,3 millions d’actions ont été proposées, parmi lesquelles 12 millions de nouvelles, avec des tarifs oscillants entre 2 et 2,65 euros.

Avec cette augmentation et si le capital trouve totalement preneur, la marque pourrait obtenir une valorisation valant entre 424 et 561,8 millions d’euros. Le gain (potentiel) s’élèverait alors à plus de 250 millions d’euros pour ceux qui la détiennent, à savoir le fondateur (Francesco Franceschi), la direction (notamment Antonella Ciancio) ainsi qu’Index Ventures ou encore Syntegra Capital, deux fonds d’investissement.