Flèche retour

Wall Street hésite !

La Bourse de New York hésitante ce mardi. Les investisseurs faisaient preuve d’une grande prudence. Ils attendaient les résultats de la réunion de la Banque Centrale Américaine (FED). Une autre cause de cette hésitation des marchés est l’inquiétude pour la zone euro.
C’est ainsi que vers 14h40 GMT, le Dow Jones cédait 18,25 points à 13.246, 25 points. L’autre indice vedette américain progressait de 4,44 points à 3124,14 points.
Dès son ouverture, la bourse américaine n’était pas très enthousiaste sans doute influencée par un mardi assez sombre pour les bourses européennes. Les finances publiques de l’Italie et de l’Espagne inquiète de plus en plus les marchés.
Du côté des valeurs, le plus grand constructeur automobile mondial, Général Motors cédait 2,13% à 26,20 dollars. Ce recul est du à des résultats moins bons que prévu. Son grand concurrent, Ford, était à l’opposé, en hausse de 1, 20 %.
L’action Apple, quant à elle gagnait 1,68%. L’action valait 628 Dollars. Selon plusieurs analystes, il n’y aurait rien d’étonnant qu’elle monte au dessus des 1000 dollars dans les mois à venir. En effet, Apple se porte bien. Les Ipads 2 se vendent comme des petits pains. L’Iphone 5 va sortir dans quelques mois. Depuis le début de l’année, l’action à la pomme a pris 55%. La question est de savoir où et quand elle va arrêter son impressionnante ascension.
Les valeurs financières américaines étaient en baisse à la mi séance. C’est ainsi que Bank of America cédait 0,98% à 9,59, Morgan Stanley perdait 1,16% à 19,58 dollars, Goldman Sachs abandonnait 1,51% à 123,02 dollars, Citigroup lâchait 0,95% à 36,52 dollars

Evolution pour les prochains jours.

Le marché américain attend des nouvelles importantes cette semaine. Vers 18h00, les résultats de la réunion de la Fed. Les investisseurs espèrent que cette réunion débouchera sur des décisions d’assouplissements monétaires. Ils attendent aussi surtout la publication des chiffres du chômage aux Etats-Unis. Cette annonce est attendue pour vendredi. Il devrait être déterminant pour la tendance que prendront les marchés américains pour le mois d’avril.